Vous êtes ici:   accueil  / tests  / Cloverfield


Cloverfield

Écrit le : Lundi 17 Mars 2008
un morceau de l'affiche
Cloverfield raconte l'attaque de New York par un monstre géant, du point de vue d'un petit groupe d'amis qui tente de fuir la ville.

Le thème "un gros monstre attaque une ville" n'est pas très original, et fait bien sur penser à la série des "godzilla". Mais ici, pas d'acteur dans un costume de lézard, détruisant une maquette : les effets spéciaux sont impressionnants.

Le film est présenté comme étant le contenu d'une cassette DV, retrouvée sur les lieux du drame. Comme "the Blair Witch Project" alors ? Oui, si on veut. Mais la comparaison s'arrête là. Alors que Blair Witch semblait avoir été fait en un week-end par 3 étudiants et deux caméras, Cloverfield est beaucoup plus travaillé; Le coté "amateur" des images n'est qu'une illusion, chaque scéne ajoute quelque chose à l'histoire.

Ce coté "filmé" nous donne l'impression d'être au coeur de l'action, d'être nous aussi en train d'essayer d'échapper à ce monstre. Certaines images sont un peu "difficiles", sans doute car elles rappellent de mauvais souvenirs... Personnellement, je pense avoir vu suffisamment de bâtiments s'effondrer en plein centre ville, c'est bon merci. En tous cas, j'ai trouvé intéressant le "jeu" entre l'attaque filmée, et ce qui était précédemment enregistré sur la cassette. Comme quoi, les avancées technologiques peuvent offrir de nouvelles "ficelles narratives" aux scénaristes smiley: sourire

A ce qu'il parait, les mouvements de caméra utilisés dans ce film ont causé plusieurs cas de "mal de mer" chez certaines personnes, forçant certaines salles à afficher un avertissement aux guichets... Même si je ne pense pas que ces salles de ciné cherchent surtout à se dédouaner de toute responsabilité. Lorsque je suis allé le voir, alors que j'allais dire "ba alors, il ne rend pas malade ce film !", j'ai remarqué une trace de vomi, dans un coin de la salle... ^^; Je n'ai pourtant pas trouvé ce film plus émétique qu'un film de vacances raté; je dois être solide, après tout j'ai bien réussi à voir Irréversible, jusqu'au bout ! smiley: sourire

Souvent, les films qui tentent montrer des évenements filmés par les personnages, tombent sur un problème de crédibilité : Dans des situations extremes, personne ne va continuer à tenir la camera ! J'ai pourtant trouvé que "Cloverfield" évitait ce probléme :
  • Par moment, la caméra est utile aux personnages : Le "mode nuit" du camescope, par exemple, leur permet de s'orienter dans un tunnel obscur...
  • Avant l'attaque, le groupe d'ami est à un pot de départ, et celui qui tiendra la caméra pendant les événements est celui à qui ont à demandé "d'imortaliser" la soirée; j'imagine sans peine qu'en état de choc, on puisse rester "bloqué" dans ce rôle.
  • Le fait de filmer ce qui ce passe peut également être un moyen de se distancer de l'horreur qui se passe tout autour des personnages, de conserver un peu de "normalité" ...


Mais la raison qui pousse les personnages à documenter ainsi ce qui leur arrive est peut être plus simple : nous sommes aujourd'hui dans la génération youtube : tout le monde est journaliste, tout le monde est caméraman, et filme tout, pour l'argent ou pour avoir ses 15 minutes de célébrité smiley: sourire

Pour toutes ces raisons, j'accorde à ce film la note de ....
4,5 Godzillas sur 5
4,5 Godzillas sur 5



Pour ceux qui l'ont vu : il parait qu'il y a un truc à remarquer, dans la toute dernière scène, quelque chose qui tomberait du ciel... En tous cas, je n'ai rien remarqué, je checkerai sur la version dvd.
manu