Vous êtes ici:   accueil  / blog  / De la responsabilité des usagers des escalators.


De la responsabilité des usagers des escalators.

Samedi 3 Fvrier 2007
En ce moment, j'écoute : TTC - Paris Paris (lien amazon.fr)
Aujourd'hui, j'aimerai vous parler d'un fléau qui sévit dans nos gares, nos centres commerciaux, nos cinémas. Partout en France, on trouve des escaliers mécaniques, ou escalators, qui déplacent les gens tout en conservant une forme d'escalier.

Cette structure en escalier leur permet notamment d'être praticables même en cas de coupure de courant, contrairement à n'importe quel ascenseur ; et laisse un choix aux utilisateurs, qui peuvent soit s'y arrêter, et se laisser porter, soit monter les marches, comme tout autre escalier.

Je ne chercherais pas à comparer les profils psychologiques des personnes qui s'arrêtent à ceux de ceux qui marchent, je me bornerai simplement à une petite leçon de savoir-vivre. Un mode d'emploi pour escalators, si vous préférez (et avec des illustrations ! smiley: sourire).

Bien



Peu importe que vous marchiez ou pas dans l'escalier mécanique. Si vous ne marchez pas, laissez de la place à ceux qui voudraient passer, et tout le monde sera content. Il est, à cette occasion, amusant de constater que les gens qui n'avancent pas se placent tout naturellement sur la voie de droite, tandis que ceux qui les doublent se rangent à gauche, respectant ainsi, de manière totalement inconsciente sans doute, les règles de circulation automobile françaises.

Pas Bien

Il arrive parfois qu'un "non-marcheur" ne laisse pas le passage aux autres. Peut être est il distrait, et la personne derrière lui n'ose pas le lui faire remarquer ; peut-être aime-t-il créer, pour ces concitoyens, des désagréments dès que possible, riant dans sa barbe, car voyant des gens chargés de courses, ou en retard pour leur train, faire soudain la gueule, ou s'énervant contre ceux qui les accompagnent, sans raison apparente.

J'estime, et j'espère, que ce deuxième cas de figure est rare, je pense que la plupart des gens qui ne laissent pas le passage ne se rendent tout simplement pas compte de ce qu'ils font. En effet, en bloquant la voie, ils ne bloquent pas simplement les deux, cinq, voire dix personnes derrière eux ; ils bloquent toutes les personnes qui vont prendre cet escalator, jusqu'à ce qu'il soit vide !

Illustration :



On constate que l'effet provoqué, la vague de "non-mouvement", est encore présente alors que les deux acolytes, en rouge dans cette magnifique illustration (1), sont bien loin. L'effet peut même durer des heures, par exemple à la Fnac Saint-Lazarre, à Paris. -___-.

Ce que nous avons appris aujourd'hui

Bref, vous l'aurez compris, si vous ne souhaitez pas marcher dans les escalators, c'est votre droit, mais n'oubliez plus de laisser un passage pour les autres, à moins que vous soyez une sorte de sadique pervers qui aime créer du malheur autour de lui, bien sur.



P.-S. : Le ton légèrement scandalisé (utilisation de points d'exclamation, soulignement, etc.) de cette présentation, c'est de l'humour.

(1) Je débute en Flash, hein, alors doucement les critiques sur mes animations.
manu